07 juin 2017

F comme FILLES

F comme FILLES               Dans les arbres, les filles sont- elles une chance ou une calamité ? Non je ne divague pas : je ne parle ici que de généalogie! En principe, pour le chercheur mieux vaut avoir affaire aux filles : leur destin est plus facile à suivre  étant donné qu’elles se marient – en général- dans leur paroisse d’origine ou au lieu de leur naissance.            Suivre les trajectoires... [Lire la suite]
Posté par Jlouis62 à 23:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

06 juin 2017

E comme EMILE

E comme Émile              Un prénom moins courant qu’on l’imaginerait : sur les 11500 individus de ma base de données 23 Émile seulement, - tous nés dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Aujourd’hui, c’est Émile GOSSART qui est à l’honneur, plus précisément Émile Eugène François, un arrière cousin  de mon père du côté maternel. Fils de Hyacinthe et de Flavie DELATTRE.Né le 24 septembre 1849 à Bavincourt Pas-de-Calais, décédé à Bordeaux le 28 août 1909  ... [Lire la suite]
Posté par Jlouis62 à 22:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 juin 2017

D comme DAUCOURT

   C'est la St Igor aujourd'hui mais je fêterai Crepin, patron des cordonniers. Le plus lointain ancêtre que j'aie retrouvé du côté paternel se nommait et signait DAUCOURT. Antoine Jean Michel  DAUCOURT et il était maître cordonnier. Le hasard ( ou plutôt les relevés de bénévoles) m'a aidé à remonter  jusqu'à lui : j'étais coincé à Bavincourt et Saulty, pays de mes ancêtres les plus récents.  Il se cachait à Wailly. Pas loin mais encore fallait-il avoir l'idée d'y chercher des DAUCOURT: il y en... [Lire la suite]
Posté par Jlouis62 à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 juin 2017

C comme CHEMINEL(LE)

    C comme CHEMINEL(LE)  3 juin   Alphonsine CHEMINEL entre furtivement, tardivement dans mon arbre comme mère, Mère Courage on peut le dire, de mon arrière- arrière-grand-père paternel Constant DEAUCOURT. Elle est morte  à 87 ans à Bavincourt en 1922, au foyer de  son fils unique. Personne dans la famille n’en parlait jamais.  Il est vrai que les CHEMINEL n’étaient pas de Bavincourt – pas plus que les DAUCOURT d’ailleurs. Elle avait épousé à Saulty le village voisin à 3 kms... [Lire la suite]
Posté par Jlouis62 à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 juin 2017

B comme BAS ou LEBAS ?

  B comme BASou LEBAS ?  2 juin 2017       Les fantaisies graphiques sur les noms de famille ont été monnaie courante dans le passé. je prends pour exemple mon nom .  il s'est écrit le plus souvent Daucourt  jusqu’à l’aube du XXè siècle, et finalement vers 1920 un DEaucourt quasiment généralisé s'est impposé  avec un bel ensemble chez tous les membres de cette branche ; entre les deux quelques rares Docourt, de prétentieux D’Haucourt – alors que les intéressés quand... [Lire la suite]
Posté par Jlouis62 à 10:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :